PORTRAIT POUR 2018

Le régime fiscal du Québec comporte 285 dépenses fiscales. On en retrouve 160 qui sont liées au régime d’imposition des particuliers, 81 qui sont associées au régime d’imposition des sociétés et 44 qui sont reliées aux régimes des taxes à la consommation.

Bien qu’elle doive être interprétée avec prudence1 la somme des coûts des dépenses fiscales demeure utile pour que leur importance puisse être démontrée. Celles‑ci totalisent 33,8 milliards de dollars en 2018, soit l’équivalent de 37,2 % de l’ensemble des revenus fiscaux du gouvernement2.

De ce montant, 23,0 milliards de dollars sont liés à l’impôt sur le revenu des particuliers, 3,3 milliards de dollars, au régime d’imposition des sociétés et 7,5 milliards de dollars, aux régimes des taxes à la consommation. Ces montants représentent respectivement 68,1 %, 9,8 % et 22,1 % de l’ensemble des dépenses fiscales.

Les mesures visant les particuliers représentent 28,9 milliards de dollars en dépenses fiscales, comparativement à 4,9 milliards de dollars pour celles qui s’appliquent aux sociétés.

TABLEAU B.2 : Coût global des dépenses fiscales – 2018

  Particuliers
(en M$)
Sociétés
(en M$)
Total
(en M$)
Total
(répartition en %)
Régime d’imposition des particuliers 23 036,1 23 036,1 68,1
  • En % de l’impôt des particuliers (1), (2)
49,2
Régime d’imposition des sociétés 3 328,6 3 328,6 9,8
  • En % de l’impôt des sociétés (1), (2)
19,7
Taxes à la consommation 5 869,0 1 604,5 7 473,5 22,1
  • En % des taxes à la consommation (2)
27,5
TOTAL 28 905,1 4 933,1 33 838,2 100,0
En % des revenus fiscaux (2) 37,2
Note : Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
(1) Est incluse la cotisation au Fonds des services de santé.
(2) Le pourcentage est calculé avant la prise en compte des dépenses fiscales dans les revenus fiscaux.

Impôt des particuliers

Les dépenses fiscales associées à l’impôt des particuliers servent à plusieurs fins. Par exemple, elles peuvent permettre d’offir un soutien financier aux familles, d’accroître l’incitation au travail ou d’encourager l’épargne en vue de la retraite.

Plusieurs de ces mesures reflètent également la préoccupation du gouvernement à l’égard de la situation des ménages à faible ou à moyen revenu. En tout, il y a 160 dépenses fiscales à l’égard des particuliers, dont :

le crédit d’impôt remboursable accordant une allocation aux familles;

le crédit d’impôt remboursable attribuant une prime au travail;

le crédit d’impôt remboursable pour la solidarité;

le crédit d’impôt remboursable pour frais de garde d’enfants.

D’autres mesures favorisent plutôt les investisseurs et les entreprises. La non‑imposition du gain en capital sur les résidences principales et l’inclusion partielle des gains en capital occupent une place prépondérante parmi ces mesures.

Parmi les autres mesures à l’égard des particuliers, il y a le crédit d’impôt pour contributions à un fonds de travailleurs, le crédit d’impôt pour dons et le crédit d’impôt pour frais médicaux.

Impôts des sociétés

La majorité des dépenses fiscales associées au régime d’imposition des sociétés prennent la forme de crédits d’impôt remboursables.

Ces crédits d’impôt visent plusieurs objectifs, comme encourager la recherche et le développement, encourager la nouvelle économie, favoriser l’investissement ou promouvoir la culture. Ce sont notamment :

les crédits d’impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental;

le crédit d’impôt pour le développement des affaires électroniques;

le crédit d’impôt pour la production de titres multimédias;

le crédit d’impôt pour services de production cinématographique;

le crédit d’impôt pour la production cinématographique ou télévisuelle québécoise.

Des mesures d’application générale ou visant à stimuler les investissements, de même que des congés fiscaux, complètent les dépenses fiscales accordées aux sociétés faisant des affaires au Québec. À cet égard, mentionnons le taux réduit d’imposition pour les petites entreprises, la réduction de la cotisation au Fonds des services de santé pour favoriser l’embauche de travailleurs spécialisés dans les PME et l’inclusion partielle des gains en capital.

Taxes à la consommation

Les principales dépenses fiscales relatives aux taxes à la consommation sont liées au régime de la TVQ. Certains biens et services sont détaxés, comme les produits alimentaires de base et les médicaments sur ordonnance. D’autres biens et services sont exonérés. Les exonérations les plus importantes sur le plan des coûts sont celles portant sur les loyers résidentiels et les services de santé.

Par ailleurs, les remboursements de la TVQ sont en majeure partie accordés aux organismes de services publics, à savoir les organismes de bienfaisance et certains organismes sans but lucratif, les écoles, collèges et universités, les municipalités et les hôpitaux.

La réduction des taux de la taxe spécifique sur les carburants et l’exemption de la taxe sur les primes d’assurance individuelle de personnes constituent l’essentiel des autres mesures importantes dans les régimes des taxes à la consommation.

TABLEAU B.3 : Coût des principales dépenses fiscales – 2018
(en millions de dollars)

  2018
Impôt des particuliers  
  • Régime de pension agréé (1)
4 839,7
  • Régime enregistré d’épargne-retraite (1)
3 904,3
  • Crédit d’impôt remboursable accordant une allocation aux familles (2)
2 401,0
  • Non-imposition du gain en capital sur les résidences principales
1 723,4
  • Crédit d’impôt remboursable pour la solidarité
1 678,6
  • Inclusion partielle des gains en capital
1 054,9
  • Crédit d’impôt pour frais médicaux
976,2
  • Déduction pour les travailleurs
725,3
  • Crédit d’impôt remboursable pour frais de garde d’enfants
707,9
  • Crédit d’impôt remboursable pour maintien à domicile des aînés
540,4
  • Crédit d’impôt remboursable attribuant une prime au travail (3)
345,1
  • Crédit d’impôt pour dons
266,6
  • Crédit d’impôt en raison de l’âge
226,6
  • Autres
3 646,1
Sous-total – Impôt des particuliers 23 036,1
Impôts des sociétés  
  • Inclusion partielle des gains en capital
715,3
  • Crédits d’impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental
491,6
  • Crédit d’impôt pour le développement des affaires électroniques
438,9
  • Taux réduit d’imposition pour les petites entreprises
317,4
  • Crédit d’impôt pour la production de titres multimédias
215,4
  • Crédit d’impôt pour services de production cinématographique
198,0
  • Crédit d’impôt pour la production cinématographique ou télévisuelle québécoise
143,3
  • Crédit d’impôt à l'investissement relatif au matériel de fabrication et de transformation
127,9
  • Autres
680,8
Sous-total – Impôts des sociétés 3 328,6
Taxes à la consommation  
  • Détaxation des produits alimentaires de base
2 118,4
  • Exonération des loyers résidentiels
1 198,7
  • Remboursement accordé aux municipalités
542,1
  • Détaxation des médicaments sur ordonnance
494,7
  • Exemption à l’égard de l’assurance individuelle de personnes
485,3
  • Exonération des services de santé
432,6
  • Autres
2 201,7
Sous-total – Taxes à la consommation 7 473,5
TOTAL 33 838,2
(1) Sont incluses la déduction des cotisations et la non-imposition du revenu de placement, diminuées de l’imposition des retraits.
(2) Sont inclus les suppléments pour enfant handicapé, pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels et pour achat de fournitures scolaires.
(3) Sont compris la prime au travail adaptée aux personnes présentant des contraintes sévères à l’emploi et le supplément pour les prestataires de longue durée quittant l’aide financière de dernier recours, le Programme alternative jeunesse ou le Programme objectif emploi.

1Pour de plus amples renseignements, voir la mise en garde de la section « Méthodologie ».

2Le pourcentage est calculé avant la prise en compte des dépenses fiscales dans les revenus fiscaux.