Outils de calcul

REVENU DE TRAVAIL CONSERVÉ À LA RETRAITE

Le calculateur de revenu de travail conservé à la retraite permet d’estimer la part des revenus d’emploi qui demeure dans le portefeuille d’un retraité, soit après la prise en compte de la fiscalité, lorsque ce dernier fait un retour au travail.

Ce calculateur aide à prendre une décision financière mieux éclairée, car il présente un portrait clair du revenu disponible avant et après le retour au travail. Ce portrait tient compte de la fiscalité du Québec et du gouvernement fédéral, mais aussi des mesures incitatives à l’emploi auxquelles les travailleurs pourraient avoir droit, selon leur situation.

Prélèvement et récupération du gouvernement

Grâce au calculateur, il est possible d’estimer les différents prélèvements gouvernementaux qui s’appliqueront sur le revenu de travail d’une personne retraitée, ainsi que les cotisations obligatoires qui seront prélevées sur ce revenu.

Le calculateur prend également en compte l’impact du revenu de travail sur divers transferts sociofiscaux, qui pourraient diminuer en raison de l’augmentation du revenu total du contribuable.

Mesures incitatives à l’emploi

Les régimes fiscaux du Québec et du Canada contiennent plusieurs mesures qui visent à protéger certains revenus de travail de la fiscalité, que ce soit pour reconnaître les dépenses inhérentes au fait d’occuper un emploi ou inciter les contribuables à rejoindre le marché du travail ou à y demeurer.

Plusieurs de ces mesures (ex. : déduction pour travailleurs) s’appliquent à l’ensemble des travailleurs, alors que certaines (ex. : crédit d’impôt pour prolongation de carrière) sont spécifiques aux travailleurs d’expérience.

Le calculateur chiffre l’impact de ces mesures sur l’impôt à payer des contribuables retraités qui occupent un emploi.

Illustrations

Le calculateur estime le taux de conservation du revenu de travail, c’est-à-dire la proportion que conservera un contribuable de son revenu de travail une fois les impôts et cotisations payés et la variation dans les transferts sociofiscaux prise en compte.

Prenons l’exemple d’une personne retraitée de 61 ans ayant une rente annuelle de 30 000 $ qui souhaite estimer le gain net que lui procurerait un revenu de travail de 15 000 $ par année.

Avec ce revenu de travail supplémentaire, ce travailleur devrait assumer des prélèvements totalisant 5 879 $, soit 5 241 $ en impôts et cotisations additionnels et 688 $ en réduction de transferts sociofiscaux.

Cependant, ce travailleur profite d’une réduction d’impôt de 1 500 $ provenant du crédit d’impôt pour prolongation de carrière, ainsi que d’une réduction additionnelle de 322 $ grâce à la présence de la déduction pour travailleurs et du montant canadien pour emploi. Ainsi, les mesures incitatives à l’emploi viennent réduire de 1 822 $ l’impôt à payer.

Par conséquent, le gain net provenant du revenu de travail de cette personne sera de 10 943 $, ce qui correspond à un taux de conservation du revenu d’emploi de 73,0 %.

Revenu de travail

15 000 $

Prélèvement net et récupération du gouvernement

−5 879 $

Mesures incitatives à l’emploi

+1 822 $

Revenu disponible additionnel

10 943 $

Taux de conservation du revenu de travail

73,0 %

Avertissement

Le calculateur estime le revenu disponible additionnel d’une personne retraitée lorsqu’on prend en considération son revenu de travail potentiel. Les calculs sont basés sur certaines hypothèses destinées à refléter les situations les plus courantes. Le calculateur ne vise qu’à fournir une estimation réaliste de ce montant. Cependant, le montant exact de l’impôt à payer et des différentes cotisations obligatoires devant être versées peut différer selon les ménages et les situations particulières de ceux-ci.

Hypothèses utilisées pour le calculateur sur le revenu de travail conservé à la retraite

Le calculateur propose un modèle flexible et adapté à la situation générale de plusieurs ménages types. Les résultats sont présentés à titre illustratif.

Le calculateur ne tient pas compte de l’ensemble des revenus, des déductions et des crédits d’impôt.

L’âge minimal des membres du ménage a été fixé à 55 ans. Ceux-ci peuvent uniquement déclarer des revenus de travail et des revenus de retraite, lesquels ne peuvent pas dépasser 250 000 $. De plus, la rente de retraite maximale du Régime de rentes du Québec (RRQ) a été fixée à 25 000 $.

Autres hypothèses

Aucun individu n’est à la charge d’une autre personne.

Tous les ménages cotisent au régime d’assurance médicaments du Québec, et les frais admissibles aux crédits d’impôt remboursables et non remboursables pour frais médicaux incluent uniquement la prime annuelle du régime public.

Mise à jour le : 22 mars 2022